penn ar bed, errance en noir et blanc

dimanche

En écrivant cela, je pense aux ciels que je vois de ma fenêtre, ciels d'étain, ciels chagrins, ciels céruléens, ciels rutilants, ciels floconneux, ciels d'alléluias, ciels de batailles navales, ciels de naufrages, ciels au cœur lourd, ciels édredons, ciels coups de clairon, oui, je pense à tous ces ciels de la baie d'Audierne qui aspirent ma mélancolie et s'illuminent de tous les bonheurs de demain.

                                 Hervé Jaouen

Aucun commentaire: